Gourmandise & Equilibre

Je suis gourmande.

Je veux gouter a tout ! Découvrir de nouvelles saveurs, des mélanges improbables, des herbes inconnues, des fruits rares. Tout cela me fait rêver. J’aime regarder, sentir, examiner puis goûter. Je goûte avec tous mes sens. Je questionne, je réagis, je gémis de plaisir… et verse une larme quand l’emotion est trop forte ! Oui, c’est comme cela que je vis la cuisine du monde.

Je voyage et mes papilles aussi. Pas question de privations ni de frustrations quand je visite un pays ! Les desserts sucrés d’Asie me font autant frémir que les plats en sauce d’Inde, que la viande d’Argentine, que les fromages et charcuterie d’Espagne, que les tajines du Maroc, que les sucreries d’Iran et tous les mets exotiques dont je pourrais parler pendant des heures sans me lasser.

 

Mais pas question de me laisser aller

et de devenir aussi encombrante que mon sac a dos ! j’ai toujours été relativement sportive et l’idée de devenir une guimauve en voyage me déplait fortement. Certes, je marche énormément lorsque je visite une ville et je trek lorsque je suis en montagne. Mais cela ne suffit pas à mon métabolisme fainéant pour brûler toutes ces fritures, sucreries et en-cas superflus que j’ingurgite en voyage.

 

Ma solution ? :
  • Je cours dans certaines villes quand il y a une jolie promenade le long de la mer (Baku, Tel Aviv, Barcelone, Phnom Penh, Funchal, etc… ), un parc ombragé ou de larges avenues.
  • Il y a de plus en plus de villes proposant des équipement de sport en libre service dans des lieux publics. Ca peut depanner !
  • Dans certaines villes, il n’ est pas question d’aller courrir. Soit à cause de la contrainte vestimentaire, soit à cause des trottoirs douteux et des rues étroites.
  • J’ai toujours avec moi mon nécessaire de sport : une bande élastique, un chrono (parfois la corde a sauter). Un coin d’hostel, un morceau de plage, un bloc de rue ou un carré de jardin peuvent être facilement transformées en une salle de sport. Et si on me regarde curieusement, et bien je suis gênée pendant 5 minutes, j’mets un peu de musique dans mes écouteurs et je continue !
  • Je privilégie autant que possible 30 à 45min de marche, à une course un taxi.
  • On trouve des vélos en libre service dans presque toutes les grandes villes du monde et rien de tel que de pédaler pour garder la forme. Mais attention aux chauffards!

 

Et puis finalement,

s’il m’arrive de ne rien faire pendant 2 mois – si ce n’est bouquiner dans un hamac, faire des bains de mer et me balader dans le village – qu’à cela ne tienne ! je n’en meurs pas. Quelques kilos en trop ça tient chaud l’hiver et ça a son charme dans le regard de beaucoup d’hommes !

 

Si vous voulez un coup de pouce, contactez-moi! Et pour lire plus d’articles, c’est ici!
AdeleMentor
No Comments

Post a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Retour au Menu